Le Pavillon | Tout
23591
page,page-id-23591,page-template,page-template-blog-masonry-full-width-archive-filtered,page-template-blog-masonry-full-width-archive-filtered-php,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-1.7,vertical_menu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive
 

Tout

  • années :
  • toutes
  • 2022
  • 2021
  • 2020

Des parcours tout public pour re(découvrir) Caen et son agglomération

Eté 2021

. JEUD 26 AOÛT, 10h-15h / Parcours À LA REDÉCOUVERTE DE CAEN
Un itinéraire à réaliser en groupe afin de regarder le territoire autrement et le découvrir sous la forme d’un circuit au gré de lieux d’histoire et d’éléments du patrimoine en passant par des endroits propices à la quiétude et la fraicheur. Proposé par la Ville de Caen. Apportez un pique-nique. Tout public, chaussures et tenue adaptées à prévoir, inscription sur HelloAsso

 

Les parcours seront maintenus sous réserve des conditions sanitaires et de la météo.
Gratuit (ou prix libre pour la balade du 4 août)
Inscription obligatoire : sur Hello Asso, inscription@lepavillon-caen.com, 02.31.83.79.29

Le Pavillon recherche sa/son chargé.e de médiation architecture, urbanisme, transitions

Jusqu'au 29 août 2021

Rattaché.e à la directrice du Pavillon, vous serez responsable de la définition et de la mise en œuvre de la médiation en lien avec les partenaires du territoire. Vous participerez également avec le reste de l’équipe à la programmation et la régie du lieu.

. DESCRIPTION DU POSTE

Définir et mettre en œuvre les actions de médiation

. Concevoir des ateliers pour les individuels, les scolaires et centres d’animation, en fonction de la programmation des expositions et des demandes à la carte : contenu pédagogique, conception des supports et des modalités pédagogiques, animation des ateliers.

. Proposer, élaborer et conduire des projets pédagogiques sur une année scolaire : co-conception du projet avec les enseignants et intervenants, rédaction du dossier de demande de subventions et suivi, coordination du projet, préparation et animation des activités.

. Élaborer des outils pédagogiques et de médiation adaptés au territoire.

Assurer le suivi des actions de médiation 

. Animer, tisser et développer le réseau de partenariats : éducation nationale, DRAC, centres d’animation…

. Assurer la diffusion en lien avec la chargée de communication, des informations des ateliers sur les supports de communication : affichage, agendas en ligne, réseaux sociaux…

. Suivre les chiffres de fréquentation, les devis et facturation, la gestion des inscriptions…

. Actualiser et enrichir le fichier contacts.

Participer à des projets transversaux

. Biennale d’architecture et d’urbanisme de Caen Normandie, programmation d’événements…

Participer à la gestion générale du lieu

. Participer à la programmation, au montage/démontage des expositions au côté de l’équipe du Pavillon

. Participer à la gestion du lieu : installations des espaces pour un événement, présence pendant certains événements…

. Réaliser la revue de presse quotidienne et gérer le centre de ressources

. DESCRIPTION DU PROFIL RECHERCHÉ

. Niveau Master 2 dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme, de la médiation culturelle ou équivalent

. Expérience sur un poste similaire attendue

. Intérêt pour l’architecture, l’urbanisme, les transitions, la médiation culturelle

. Rigueur, capacité d’organisation et de coordination

. Grande autonomie

. Capacité d’inventivité, de créativité et force de proposition

. Capacité relationnelle et rédactionnelle

. Goût pour le bricolage, les activités manuelles, savoirs faire appréciés

. Capacité dans le domaine de la transmission et de la pédagogie

. Goût du contact avec les publics et de la transmission envers le jeune public plus particulièrement

. Capacité d’adaptation

. Bonne maîtrise informatique, aisance avec la suite Adobe appréciée

. Permis B

. INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES 

. CDI

. Temps plein, 35 h, disponibilité  quelques week-ends et soirées

. Rémunération selon expérience et convention collective de l’animation.

. Poste : Le Pavillon, 10 quai François-Mitterrand à Caen, prévoir déplacements dans les écoles

. Poste à pourvoir au plus tôt, courant septembre au plus tard début octobre.

. Lettre de motivation + CV à envoyer avant le jeudi 29 août à Monsieur le Président, Le Pavillon, 10 quai François-Mitterrand, 14 000 Caen

Ou par mail : nathalie@lepavillon-caen.com

 

À travers les ouvertures

Du 10 février au 10 mai 2021

Le Pavillon, en collaboration avec trois lycéen.ne.s « Jeunes Ambassadeurs de la Culture », organise un concours photos sur Instagram intitulé « À TRAVERS LES OUVERTURES. Dévoile et partage tes photos de fenêtres, portes, creux, fissures, interstices, ruelles… ». Ce concours s’adresse aux jeunes de 13 à 25 ans. Il se déroule du 10 février au 10 mai 2021.

Pour participer au concours :

– Abonnez-vous au compte Instagram @lepavilloncaen / instagram.com/lepavilloncae

– Prenez une photo correspondant à la thématique du concours « À travers les ouvertures. Dévoile et partage tes photos de fenêtres, portes, ruelles, creux, fissures et interstices »

– Envoyez votre photo (3 maximum) en message privé au compte @lepavilloncaen. Votre photo sera partagée en story et en story à la une sur le compte. Ce partage public validera votre participation au concours.

Vous êtes invité.e.s à poster votre photo sur votre compte personnel Instagram avec les hashtag #JACcaenlamer et #ouvertures en identifiant @lepavilloncaen. Pour inciter vos ami.e.s à participer au concours photo, n’oubliez pas de les tagger ! La photo peut être accompagnée d’une légende.  À l’issue du concours, les gagnant.e.s seront annoncé.e.s sur le compte Instagram @lepavilloncaen.

Consulter le règlement en ligne : Le Pavillon, Règlement du concours photo 2021

Le programme Jeunes Ambassadeurs de la Culture est proposé par Caen la mer, en partenariat avec le Rectorat de l’Académie de Caen. Les J.A.C accueillis au Pavillon ont ainsi participé activement à la création du concours photo et à sa communication, en réalisant notamment les visuels.

 

FIBRA, Bâtir en fibres végétales

Jusqu'au 20 juin 2021

Une exposition co-produite par le Pavillon de l’Arsenal et amàco

Murs en béton de chanvre ou en bottes de paille porteuses, charpentes en bambou, couvertures et bardages en roseaux, isolants en paille, chanvre ou herbes marines, tuiles de palmier, garde-corps en osier…, l’exposition Fibra Architectures rassemble plus de 50 constructions réalisées avec des matériaux en fibres végétales dans le monde entier.

Face à l’épuisement des ressources, cette manifestation explore les potentiels des plantes à croissance rapide et leur usage pour les architectures et la ville de demain. Elle s’inscrit dans la continuité des expositions, recherches et expérimentations initiées par le Pavillon de l’Arsenal depuis 2014 sur le réemploi des matériaux et la construction en terre crue ou en pierre des carrières franciliennes.
Les bâtiments présentés révèlent une modernité frugale associant valorisation de ressources et savoir-faire locaux, mesures bioclimatiques et design contemporain. Ils ont été sélectionnés dans le cadre du FIBRA Award, premier prix mondial des architectures contemporaines en fibres végétales, initié et porté par amàco et Dominique Gauzin-Müller. Chacun de ces 50 projets témoigne de l’ingéniosité de ses architectes et ingénieurs, de la volonté de son maître d’ouvrage et des compétences des artisans et entrepreneurs, œuvrant ensemble pour une architecture économe en énergie et en matériaux.
L’exposition dévoile ces matériaux en fibres dotés de formidables capacités structurelles et de hautes performances thermiques et hygrométriques au travers de tables sur la transformation des matières brutes, de photographies, de prototypes à l’échelle 1 et de vidéos de chantier. Le visiteur peut ainsi plonger au cœur de ces matières végétales tout en admirant la créativité des réalisations présentées.
En 2015, lors de la COP21, les états se sont engagés à endiguer les dérèglements climatiques. Le respect de ces engagements appelle une forte réduction de l’empreinte environnementale des bâtiments existants et futurs. Développer de nouvelles écritures architecturales valorisant les matériaux biosourcés, grâce à des techniques artisanales et des processus industriels innovants, est une piste prometteuse.

Crédit photo : Alberto Cosi_Bamboo-Sports-Hall-Panyaden-School

Construire autrement

En attente de reprogrammation

Face aux enjeux climatiques, la question du construire autrement est mise à l’honneur dans le Calvados. Le CAUE du Calvados et le Pavillon vous proposent une série d’événements autour de cette question pour réfléchir, échanger, découvrir, expérimenter… Une programmation construite avec le soutien de l’Ordre des architectes de Normandie et le Dôme.

. CAFES DEBATS 

REPORTE / apéro débat LA SANTÉ DANS LE BÂTIMENT

Autour de professionnels porteurs d’une pratique, cet apéro débat aborde la question de la santé dans le bâtiment et plus particulièrement la qualité de l’air… Produits volatiles, matériaux employés dans la construction, parlons de ces invisibles ou demi-visibles qui nous entourent. Ne retenez plus votre souffle, respirons ensemble, mais venez quand même masqués ! Au Pavillon, 10 quai François Mitterrand, Caen, places limitées, sur inscription, communication@caue14.fr / 02.31.15.59.60

REPORTE / apéro colloque LE RÉEMPLOI

Faire du réemploi c’est réutiliser un objet, un matériau, lui donner une seconde vie. Pratique ancestrale, elle est aujourd’hui réintroduite dans nos pratiques pour repenser l’acte de construire. Désormais, plus de matière grise, moins de matière produite ! Cette démarche répond aux exigences de développement durable, de préservation et de gestion des ressources. Ce temps sera l’occasion d’échanger sur cette thématique avec des professionnel, de partager expériences et questionnements.  Et vous le réemploi vous en pensez quoi ? Au Café des Images, Hérouville-Saint-Clair, places limitées, sur inscription, communication@caue14.fr / 02.31.15.59.60

. VISITE COMMENTEES

REPORTE / visite ta ressourcerie

Connaissez vous la ressourcerie ? Construire autrement, c’est aussi apprendre à changer de regard sur les matériaux et objets dont on ne veut plus d’un côté, et qui vont trouver une nouvelle vie de l’autre, y compris dans la construction. Le CAUE vous invite à visiter la Coop 5 pour 100, lieu atypique qui mêle ressourcerie d’objets, café-cantine et épicerie et dont le bâtiment a été en partie réhabilité et meublé avec des matériaux de réemploi. Rdv devant la Coop 5 pour 100, 33 route de Trouville, Caen, places limitées, sur inscription  communication@caue14.fr / 02.31. 15.59.60

REPORTE / visite du laboratoire de l’esitc Caen

Nous connaissons tous plus ou moins la construction en terre traditionnelle, très répandue en Normandie, mais ce que nous connaissons moins, ce sont les recherches actuelles, menées par l’ESITC Caen, qui réactualisent ce matériau aux qualités multiples : le Cobbauge. Ce principe développe un procédé de construction en terre, mur à la fois porteur et isolant, résultat d’une expérimentation entre l’école d’ingénieur et ses partenaires du projet Cobbauge (Université de Plymouth, Université de Caen, PNR des marais du Cotentin et du Bessin, EBUKI et Hudson Architects). Nous vous proposons la visite du laboratoire de l’ESITC Caen. Si vous aimez les coquilles Saint-Jacques, vous n’êtes pas au bout de vos surprises… ! Plus d’information : communication@caue14.fr / 02.31.15.59.60

Crédit photo : Li Xiaodong Atelier

Rejoigniez-nous, adhérez du Pavillon !

Dès aujourd'hui

Bonjour,
Vous souhaitez soutenir les actions du Pavillon ? Vous pouvez le faire en adhérant à l’association!
Adhérer au Pavillon, c’est participer à un accès libre et gratuit à tous, au lieu, aux expositions.
C’est contribuer au développement de projets et de supports pédagogiques spécifiques à notre territoire normand.
C’est proposer des ateliers pour le jeune public et pour les scolaires à des prix doux.
C’est, en tant qu’adhérent, bénéficier de tarifs préférentiels sur les ateliers jeune public.
C’est emprunter gratuitement les ouvrages, revues, livres jeunesse, jeux, DVD, etc. de notre centre de ressources.

Comment adhérer ?
Vous pouvez adhérer directement sur le site de Hello asso : https://www.helloasso.com/associations/le-pavillon/adhesions/soutenez-le-pavillon-en-adherant-a-l-association-pour-2020

Ou passez nous voir au Pavillon (ouvert du merc. au dim. 13h-19h),  nous demander le bulletin d’adhésion (contact@lepavillon-caen.com). Le bulletin et le chèque seront à remettre à l’accueil ou à nous retourner par courrier à Le Pavillon, 10 quai François Mitterrand, 14000 Caen.
Vous recevrez en retour votre carte d’adhérent, mentionnant vos identifiants, pour l’emprunt de nos ressources documentaires.

Pour tout renseignement, contactez-nous au 02 31 83 79 29 ou à contact@lepavillon-caen.com

De la plante au bâtiment, une histoire de fibres

En attente de reprogrammation

En plus d’être des matériaux sains, certains éléments de la nature qui nous entourent constituent une ressource abondante et renouvelable. C’est le cas des fibres végétales, qui sont de plus en plus utilisées dans la construction contemporaine. Vous apprendrez à les identifier, à les manipuler grâce à des expériences ludiques et pratiques. 

Cette série d’ateliers permet de découvrir les propriétés des fibres et s’initier à quelques techniques d’assemblages, de tressages et réaliser une structure ! Possibilité de s’inscrire pour un ou plusieurs ateliers. 

À partir de 12 ans & adultes

Possibilité de s’inscrire pour un ou plusieurs ateliers

Tarif des 4 séances : 30€ / 20€ (adhérents Pavillon)

Au Pavillon, Places limitées, sur inscription, inscription@lepavillon-caen.com / 02.31.83.79.29

Nous sommes ouverts !!!!!

A partir du 19 mai

Suite aux dernières annonces gouvernementales, le Pavillon vous accueille…
Les horaires d’ouvertures restent identiques : du mercredi au dimanche, 13h-19h et l’entrée est toujours gratuite…

 

Bâtir en fibres végétales, du brin d’herbe à l’architecture

En attente de reprogrammation

Cette conférence s’ouvre sur un panorama de l’architecture en fibres végétales, contemporaine et vernaculaire, détaillant les techniques constructives et la transformation de la matière en matériaux. Un partie de cette conférence est expérimentale et participative : elle aborde la science des fibres végétales (roseau, carton, bois, paille, coton, chanvre, bambou, etc.). À travers des expériences simples, que le public réalise en même temps que les conférenciers, quelques propriétés étonnantes de la matière en fibres pour la construction sont présentées. Une conférence de amàco organisée grâce au CAUE du Calvados, au Dôme et au Pavillon

Au Dôme à Caen

Places limitées, sur inscription : www.ledome.info, page programmation

 

Crédit photo : Charly Broyez_22 – Centre des Congrès – Jonzacmodif – TETRARC

Les journées nationales de l’architecture à Caen

Samedi 17 et dimanche 18 octobre 2020

SAMEDI 17 OCTOBRE

13h-19h / Exposition Fibra, bâtir en fibres végétales

Entrée libre, ouvert à tous. Livret jeu pour une visite ludique de l’exposition, à partir de 7 ans, disponible gratuitement à l’accueil

13h-19h / Construction participative en live

À partir des fibres qui sont présentées dans l’exposition, explorez les diverses techniques d’assemblages pour tenter de réaliser une structure impressionnante et solide !

Au programme : test de différentes techniques de tressage, d’assemblage de fibres, animés par les équipes du CAUE du Calvados, du CROA Normandie, de Territoires Pionniers et du Pavillon Presqu’île de Caen. Ouvert à tous

13h-18h / Le torchis chanvre et terre

Mettez la main dans le torchis chanvre et la terre pour explorer des techniques de construction traditionnelles. Démonstration et atelier animé par l’ARPE Normandie. Ouvert à tous. Places limitées, sur inscription, inscription@lepavillon-caen.com / 02.31.83.79.29

14h30 & 16h / Atelier Tressage végétal, création commune

Réalisation d’un carré tressé de végétaux puis assemblage pour un patchwork collectif. Démonstration atelier assurée par l’équipe animation du Jardin des plantes de la ville de Caen. Ouvert à tous. Places limitées, sur inscription, inscription@lepavillon-caen.com / 02.31.83.79.29

 

DIMANCHE 18 OCTOBRE

A partir de 15h/ Démonstration de fabrication de cordes à l’ancienne

16h / Atelier La magie des fibres

Les fibres possèdent de nombreux secrets… Autour de démonstrations magiques et d’expérimentations scientifiques, serez-vous capable de percer le mystère des fibres ? À partir de 8 ans, Gratuit

 

Des journées organisées par le réseau des acteurs de l’architecture : CAUE du Calvados, Ordre des architectes Normandie, Territoires Pionniers Maison de l’architecture Normandie Caen et Le Pavillon 

Les espaces interstitiels : redonner de la valeur d’usage aux sites délaissés en cœurs de bourgs et de villes

Du 23 septembre au 4 octobre 2020

Une exposition du Pôle métropolitain Caen Normandie Métropole

Aujourd’hui, le territoire caennais est l’un des plus périurbanisé de France. La dynamique de développement du périurbain autour de Caen, réalisée entre les années 1980 et 2010 a été digne d’un territoire métropolitain. Elle a été porteuse d’opportunités, mais également de difficultés : augmentation des distances et congestion automobile, consommation foncière, dilution des centres-villes et fragilisation des commerces de proximité, atteinte au cadre environnemental…

En 2019, les élus du territoire ont fait le choix de mieux maîtriser cette dynamique et d’endiguer cet étalement urbain : dans le cadre du Schéma de Cohérence Territorial de Caen Normandie Métropole approuvé en octobre 2019, les objectifs de construction neuve par densification dans le tissu urbain existant sont ambitieux, alors que les extension urbaines sont réduites (lotissements, zones commerciales, etc.). Il est donc aujourd’hui nécessaire de construire dans un cadre contraint : c’est pour les communes périurbaines une chance d’inventer de nouvelles façons d’aménager, notamment en valorisant l’existant et en travaillant sur les terrains et les bâtiments sous-utilisées : les espaces interstitiels.

Cette exposition s’adresse à tous ceux qui s’intéressent au devenir de nos centres- bourgs et de nos centres-villes dans la région caennaise. Onze sites ont été étudiés, ils sont largement illustrés et référencés. Ils ont pour vocation de servir d’exemple pour donner envie aux élus, aux professionnels et au grand public d’investir ces lieux sous-utilisés. L’aménagement du territoire et l’amélioration du cadre de vie est l’affaire de tous.

 

Qu’est-ce qu’un espace interstitiel ?
C’est un terrain ou un bâtiment en sous-usage, localisé dans le cœur de bourg ou dans le cœur de ville. On peut l’appeler « dent creuse », « interstice », « friche »… Une espace interstitiel est un site plein d’opportunités pour améliorer le cadre de vie et amener de nouveaux commerces, services ou logements. C’est aussi souvent un site difficile à mobiliser (nombreux propriétaires, pollution, conflits d’usages…). Il est donc important de donner envie et de montrer qu’il est possible d’y réaliser de beaux projets.

Une mise en image des possibles…
Les communes n’ont pas toutes les clés en main pour agir sur leur densification et notamment sur l’aménagement des espaces interstitiels présents dans leur cœur de ville. Cependant, elles ont de l’ambition pour les mobiliser et les transformer et elles veulent le faire savoir, en montrant concrètement comment elles peuvent agir. Pour transformer ces espaces sous investis, il faut pouvoir tour à tour mobiliser des grands et des petits acteurs, produire des grands gestes et adopter des petits réflexes. C’est l’ensemble de ces pratiques que nous souhaitons illustrer à travers cette exposition.

Simone et Lucien Kroll. Tout est paysage, une architecture habitée

Du 06 mars au 30 août 2020

Une exposition de la Cité de l’architecture & du patrimoine

Dès les années 1960, l’architecte belge Lucien Kroll et son épouse Simone potière et jardinière, dessinent les contours d’une autre architecture donnant aux habitants le pouvoir d’imaginer, de décider et de construire collectivement.

Un adversaire résolu de la ville fonctionnaliste
Lucien Kroll se bat toujours sur les deux fronts : des idées et des faits, de la théorie et de la pratique, du fond et de la forme. Il oppose la retenue au gaspillage, l’humanité à l’égocentrisme. Chaque texte de Lucien Kroll met à nu les mécanismes économiques et industriels qui s’emploient à détruire ce qu’il appelle “vicinitude”, cette proximité douce entre les maisons, les quartiers, qui suscite les solidarités et rend les rapports humains plus bienveillants. Il explore et explique des démarches alternatives, positives et inclusives, qui s’appuient sur l’écologie, la complexité, la participation et l’incrémentalisme, méthode savante que lui définit simplement : « science de la débrouillardise : on apprend à marcher en marchant ». Chaque projet révèle son engagement. Loin d’être un utopiste, Lucien Kroll s’y affronte au réel. Son propos est le tissu des villes, lieux et trames où les hommes vivent, se côtoient, se parlent, pleurent, rient, s’entraident, s’aiment. Il refaçonne cette matière, appelé souvent sur le lieu des pires dérives de la modernité, comme ces grands ensembles ruines qu’il refuse de démolir et préfère réparer, inversant le système pour écouter leurs habitants plutôt que la technocratie qui les a conçus et n’a pas su les rendre vivables. Lucien Kroll n’en fait pas un patrimoine moderne mais les traite – enfin comme un véritable habitat populaire que l’on peut élargir ou rehausser, creuser d’une terrasse ou recouvrir d’un toit. Barres, tours et quartiers redeviennent maniables et hospitaliers.

Un maitre du plan
Et c’est là précisément que se révèlent son savoir-faire, son imagination et sa liberté. Ses croquis, vues générales ou détails constructifs, sont d’une précision, d’une justesse, d’une exactitude confondante. Ils sont simples, clairs, modestes, efficaces et toujours très beaux. Les plans révèlent la délicatesse et la minutie dans l’organisation des masses, la subtilité des espaces, la liaison délicate des matériaux. Il faut regarder ces plans, ces vues cavalières où figurent déjà des êtres humains en train d’habiter, il faut regarder comment le chantier transforme ces dessins en architecture pour juger sur le fond l’intelligence et la subtilité de l’architecture de Lucien Kroll.

Entrée libre, du mercredi au dimanche, de 13h à 19h

Crédit photo : 1998 Dordrecht  ZV-werf-050627-0032 © LK