Le Pavillon | Actualité du Pavillon de Normandie-Caen
Retrouvez ici tout les évenements, ateliers, conférences, expositions ou autres qui se déroulent en ce moment ou qui sont à venir au Pavillon de Normandie-Caen. La page propose une vignette par évènement dans laquelle figure la date, le type d'évènement et une brève description.
22949
page,page-id-22949,page-template,page-template-blog-masonry-full-width-actu,page-template-blog-masonry-full-width-actu-php,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-1.7,vertical_menu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive
 

Actu

Architectures en boite

Du 08 novembre 2019 au 1er mars 2020

Une exposition-atelier conçue par la Cité de l’architecture & du patrimoine

Cette exposition-atelier offre aux jeunes et moins jeunes la possibilité de faire l’expérience de grands principes d’architecture par le jeu et la création. Formidables vecteurs pédagogiques pour faciliter la compréhension de l’architecture, les jeux de construction favorisent à la fois l’imagination, la créativité et la motricité tout en étant de merveilleux supports pour comprendre et faire l’expérience de notions complexes et essentielles à l’architecture tels que la tridimensionnalité, la symétrie, les équilibres et les proportions.

Entrée libre, du mercredi au dimanche, 13h-19h

Activités jeune public et famille

Février et vacances d'hiver 2020

MERC 19 FEV | 10h-12H Atelier-jeu Anker à empiler

Découvre le jeu Anker puis empile les différents volumes imitant la brique, le grès ou l’ardoise pour construire en t’aidant d’un cahier-modèle.  Dès 4 ans

JEUD 20 FEV | 10h-12h Atelier-jeu K’nex à assembler

Assemble les tiges et les connecteurs K’nex pour réaliser des structures en trois dimensions.  Dès 7 ans

VEND 21 FEV | 10h-12h Visite-atelier Architectures en boite

Découvre l’histoire des jeux de construction puis expérimente l’équilibre ou la symétrie en manipulant, assemblant ou empilant, des Anker ou autres K’nex. Dès 7 ans

MERC 26 FEV | 10h-12h Atelier-jeu Magformers à connecter

Joue avec les formes géométriques et connecte les Magformers pour créer des structures aimantées en plan ou en volume. À partir de 4 ans

JEUD 27 ET VEND 28 FEV | 10h-12h / 14h-16h Mini-stage Jeux de construction à foison

Pendant deux journées, manipule les jeux de l’exposition  : Anker, K’nex, Magformers, Lego Kapla et imagine des constructions qui les combinent tous. A partir de 7 ans

DIM 1er MARS | 15h-18h Visite-atelier Architectures en boite

Une médiatrice vous accompagne pour découvrir l’histoire des jeux de construction et expérimenter l’équilibre, la symétrie en manipulant, assemblant empilant, des Anker ou autres K’nex. En famille, dès 4 ans

 

| INFO PRATIQUES |

ATELIER FAMILLE, les dimanches, 15h-18h en continu, libre, sans inscription

ATELIER JEUNE PUBLIC, sur inscription. Tarifs : 3€ (adhérent au Pavillon) / 5€.

MINI STAGE. Tarifs : 15€ (adhérent au Pavillon) / 20€. Nombre de places limité. Sur inscription

inscription@lepavillon-caen.com / 02.31.83.79.29

 

Simone et Lucien Kroll. Tout est paysage, une architecture habitée

Du 4 mars au 12 juillet 2020

Visite commentée de l’exposition à 15h le dimanche 15 mars

Dès les années 1960, l’architecte belge Lucien Kroll et son épouse Simone potière et jardinière, dessinent les contours d’une autre architecture donnant aux habitants le pouvoir d’imaginer, de décider et de construire collectivement.

Un adversaire résolu de la ville fonctionnaliste
Lucien Kroll se bat toujours sur les deux fronts : des idées et des faits, de la théorie et de la pratique, du fond et de la forme. Il oppose la retenue au gaspillage, l’humanité à l’égocentrisme. Chaque texte de Lucien Kroll met à nu les mécanismes économiques et industriels qui s’emploient à détruire ce qu’il appelle “vicinitude”, cette proximité douce entre les maisons, les quartiers, qui suscite les solidarités et rend les rapports humains plus bienveillants. Il explore et explique des démarches alternatives, positives et inclusives, qui s’appuient sur l’écologie, la complexité, la participation et l’incrémentalisme, méthode savante que lui définit simplement : « science de la débrouillardise : on apprend à marcher en marchant ». Chaque projet révèle son engagement. Loin d’être un utopiste, Lucien Kroll s’y affronte au réel. Son propos est le tissu des villes, lieux et trames où les hommes vivent, se côtoient, se parlent, pleurent, rient, s’entraident, s’aiment. Il refaçonne cette matière, appelé souvent sur le lieu des pires dérives de la modernité, comme ces grands ensembles ruines qu’il refuse de démolir et préfère réparer, inversant le système pour écouter leurs habitants plutôt que la technocratie qui les a conçus et n’a pas su les rendre vivables. Lucien Kroll n’en fait pas un patrimoine moderne mais les traite – enfin comme un véritable habitat populaire que l’on peut élargir ou rehausser, creuser d’une terrasse ou recouvrir d’un toit. Barres, tours et quartiers redeviennent maniables et hospitaliers.

Un maitre du plan
Et c’est là précisément que se révèlent son savoir-faire, son imagination et sa liberté. Ses croquis, vues générales ou détails constructifs, sont d’une précision, d’une justesse, d’une exactitude confondante. Ils sont simples, clairs, modestes, efficaces et toujours très beaux. Les plans révèlent la délicatesse et la minutie dans l’organisation des masses, la subtilité des espaces, la liaison délicate des matériaux. Il faut regarder ces plans, ces vues cavalières où figurent déjà des êtres humains en train d’habiter, il faut regarder comment le chantier transforme ces dessins en architecture pour juger sur le fond l’intelligence et la subtilité de l’architecture de Lucien Kroll.

Entrée libre, du mercredi au dimanche, de 13h à 19h

Crédit photo : 1998 Dordrecht  ZV-werf-050627-0032 © LK

Regards croisés sur les communs. L’établi

Du 7 au 29 mars 2020

En 2018, des architectes installés principalement en milieu rural créent l’Établi, un collectif pour partager des réflexions et une lecture sensible des mutations de nos cadres de vie. Cette première exposition présente une sélection des photographies illustrant les enjeux relevés par chacun des membres sur nos territoires.

« Depuis plus d’un an, nous avons rassemblé plus d’une centaine de photographies, de paysages, d’installations parfois insolites, et qui toutes, interpellent. C’est une invitation à voir et s’imprégner des détails qui fabriquent notre relation à notre environnement : une passerelle pour traverser une rivière, une gare désaffectée, une ruine dévorée par la forêt. Chaque photographie contribue à interroger le territoire sur lequel nous vivons et nous réapprend à valoriser la richesse d’un lieu et ce qui lui donne sens.
A l’heure de la smart city, et de la métropolisation, l’Établi réfléchit à la ruralité puissante et innovante. Et nos rencontres structurent cette pensée qui font fleurir des idées : chantiers participatifs, échanges de pratiques constructives, visites de projets, interventions temporaires, paroles données aux élus,…, autant de projets et d’autres encore qui se pensent sur notre établi commun. »

L’Établi est un collectif qui regroupe à ce jour une dizaine d’architectes dont Bernard Quirot, Simon Teyssou, Pierre Janin, Christine Leconte, Loïc Parmentier, Loïc Daubas, Sabrina Ghigonetto, Jean-François Chavois ou encore Judith Wach avec la participation amicale du photographe Normand Achim.

Vernissage le vendredi 6 mars à 20h. Rencontre avec les membres du collectif samedi 7 mars à 17h dans l’exposition

Fermeture exceptionnelle de l’exposition les 14 et 15 mars, les 21 et 22 mars.

Crédit photo : Jiajiang, Province du Sichuan, Chine © Simon Teyssou

L’utopie des Kroll, au cœur de notre actualité

Vendredi 13 mars, 18h30

Avec Vincent Sabatier, architecte

Utopistes Simone et Lucien Kroll ?

Loin de l’être, ils imaginaient un habitat conçu pour la civilité, pour offrir des intimités et des libertés essentielles pour vivre ensemble, posant la question écologique dans sa globalité.

Ils explorent des démarches alternatives, positives et inclusives, qui s’appuient sur l’écologie, la complexité, la participation, l’incrémentalisme (=science de la débrouillardise). Que nous apprennent ’ils aujourd’hui ? Comment les enjeux écologiques et le désir d’urbanité réinterrogent la pensée de Simone et Lucien Kroll et la replace au cœur de notre actualité, d’habitants citoyens, de concepteurs…, « acteurs de nos territoires ».

Crédit : 1979 Alma Metro1982_nBl10  ©B&E