Le Pavillon | Actualité du Pavillon de Normandie-Caen
Retrouvez ici tout les évenements, ateliers, conférences, expositions ou autres qui se déroulent en ce moment ou qui sont à venir au Pavillon de Normandie-Caen. La page propose une vignette par évènement dans laquelle figure la date, le type d'évènement et une brève description.
22949
page,page-id-22949,page-template,page-template-blog-masonry-full-width-actu,page-template-blog-masonry-full-width-actu-php,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-1.7,vertical_menu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive
 

Actu

Rejoigniez-nous, adhérez du Pavillon !

Dès aujourd'hui

Bonjour,
Vous souhaitez soutenir les actions du Pavillon ? Vous pouvez le faire en adhérant à l’association!
Adhérer au Pavillon, c’est participer à un accès libre et gratuit à tous, au lieu, aux expositions.
C’est contribuer au développement de projets et de supports pédagogiques spécifiques à notre territoire normand.
C’est proposer des ateliers pour le jeune public et pour les scolaires à des prix doux.
C’est, en tant qu’adhérent, bénéficier de tarifs préférentiels sur les ateliers jeune public.
C’est emprunter gratuitement les ouvrages, revues, livres jeunesse, jeux, DVD, etc. de notre centre de ressources.

Comment adhérer ?
Vous pouvez adhérer directement sur le site de Hello asso : https://www.helloasso.com/associations/le-pavillon/adhesions/soutenez-le-pavillon-en-adherant-a-l-association-pour-2020

Ou passez nous voir au Pavillon (ouvert du merc. au dim. 13h-19h),  nous demander le bulletin d’adhésion (contact@lepavillon-caen.com). Le bulletin et le chèque seront à remettre à l’accueil ou à nous retourner par courrier à Le Pavillon, 10 quai François Mitterrand, 14000 Caen.
Vous recevrez en retour votre carte d’adhérent, mentionnant vos identifiants, pour l’emprunt de nos ressources documentaires.

Pour tout renseignement, contactez-nous au 02 31 83 79 29 ou à contact@lepavillon-caen.com

Simone et Lucien Kroll. Tout est paysage, une architecture habitée

Du 06 mars au 30 août 2020

Une exposition de la Cité de l’architecture & du patrimoine

Dès les années 1960, l’architecte belge Lucien Kroll et son épouse Simone potière et jardinière, dessinent les contours d’une autre architecture donnant aux habitants le pouvoir d’imaginer, de décider et de construire collectivement.

Un adversaire résolu de la ville fonctionnaliste
Lucien Kroll se bat toujours sur les deux fronts : des idées et des faits, de la théorie et de la pratique, du fond et de la forme. Il oppose la retenue au gaspillage, l’humanité à l’égocentrisme. Chaque texte de Lucien Kroll met à nu les mécanismes économiques et industriels qui s’emploient à détruire ce qu’il appelle “vicinitude”, cette proximité douce entre les maisons, les quartiers, qui suscite les solidarités et rend les rapports humains plus bienveillants. Il explore et explique des démarches alternatives, positives et inclusives, qui s’appuient sur l’écologie, la complexité, la participation et l’incrémentalisme, méthode savante que lui définit simplement : « science de la débrouillardise : on apprend à marcher en marchant ». Chaque projet révèle son engagement. Loin d’être un utopiste, Lucien Kroll s’y affronte au réel. Son propos est le tissu des villes, lieux et trames où les hommes vivent, se côtoient, se parlent, pleurent, rient, s’entraident, s’aiment. Il refaçonne cette matière, appelé souvent sur le lieu des pires dérives de la modernité, comme ces grands ensembles ruines qu’il refuse de démolir et préfère réparer, inversant le système pour écouter leurs habitants plutôt que la technocratie qui les a conçus et n’a pas su les rendre vivables. Lucien Kroll n’en fait pas un patrimoine moderne mais les traite – enfin comme un véritable habitat populaire que l’on peut élargir ou rehausser, creuser d’une terrasse ou recouvrir d’un toit. Barres, tours et quartiers redeviennent maniables et hospitaliers.

Un maitre du plan
Et c’est là précisément que se révèlent son savoir-faire, son imagination et sa liberté. Ses croquis, vues générales ou détails constructifs, sont d’une précision, d’une justesse, d’une exactitude confondante. Ils sont simples, clairs, modestes, efficaces et toujours très beaux. Les plans révèlent la délicatesse et la minutie dans l’organisation des masses, la subtilité des espaces, la liaison délicate des matériaux. Il faut regarder ces plans, ces vues cavalières où figurent déjà des êtres humains en train d’habiter, il faut regarder comment le chantier transforme ces dessins en architecture pour juger sur le fond l’intelligence et la subtilité de l’architecture de Lucien Kroll.

Entrée libre, du mercredi au dimanche, de 13h à 19h

Crédit photo : 1998 Dordrecht  ZV-werf-050627-0032 © LK

2100 Odyssée de l’estuaire

Du 03 juin au 30 août 2020

Une exposition du Conservatoire du littoral, conçue par le CPIE Vallée de l’Orne dans le cadre programme adapto

Imaginez-vous en 2097 ou 2099, la Normandie sera toujours là avec sa culture, ses habitants, ses villes, ses campagnes.

Mais une chose aura changé : notre climat ne sera plus le même. « Y’r pleut » fera certainement parti du passé. Il fera plus chaud et la mer se sera élevée de plusieurs dizaine de centimètres. Nos habitudes de vie, les paysages et la biodiversité s’en trouveront changées.

L’exposition 2100 « l’odyssée de l’estuaire », prend le parti de la parodie pour traiter de ces sujets sur notre littoral. L’humour permet souvent d’aller plus loin, pour mieux saisir les défis qui devront être relever autour de l’estuaire de l’Orne qui court de Caen à la mer.

Le CPIE Vallée de l’Orne propose, à travers des articles imaginaires d’une presse people de la fin du siècle, des sujets qui pourraient être d’actualité pour les générations futures sur les communes bordant l’estuaire : hausse du niveau marin, changements de faune, évolution de pratiques touristiques, recomposition spatiale… Si les situations peuvent sembler exagérées, elles sont toutes basées sur des éléments véridiques.

Cette exposition s’intègre dans le projet adapto du Conservatoire du littoral, soutenu par l’Union Européenne. Il s’agit ici d’imaginer comment pourrait évoluer le littoral dans un contexte de changement climatique. Avec le réchauffement climatique le niveau de la mer va monter. Le maintien en l’état des digues n’est pas l’unique façon d’appréhender l’avenir de ce territoire. Il s’agit d’explorer des solutions fondées sur la nature pour gérer de façon plus souple le trait de côte. L’objectif est de démontrer l’intérêt écologique et économique d’améliorer la résilience des espaces littoraux tout en participant à la protection des activités humaines.

Le changement climatique, c’est maintenant ! Soyons créatif pour l’anticiper et s’y adapter. Bon voyage dans une presse décalée de la fin du siècle !

Le lien pour en savoir plus sur le programme adapto : Site du programme adapto

Du mercredi au dimanche, 13h-19h, entrée libre

Photo visuel de couverture : © Jean-David Petiot – CPIE Vallée de l’Orne

Le Pavillon réouvre à partir de mercredi 03 juin à 13h !

A compter du 03 juin 2020

Le Pavillon vous accueille dès mercredi 03 juin. Nous avons tout mis en ordre pour que votre visite se passe dans le respect des mesures d’hygiène et sanitaires !

Le port du masque est obligatoire pour les plus de 11 ans. Les activités jeune public vont reprendre très prochainement courant juin. En revanche, en attendant, nous avons retiré l’espace jeux et le centre de ressources comme l’urba-bar ne sont plus accessibles.

Merci de nous aider à faire respecter les mesures de précaution. A très vite !!

 

Entrée libre, du mercredi au dimanche, 13h-19h

contact@lepavillon-caen.com si besoin.

 

Le Pavillon recherche un.e chargé.e de médiation architecture urbanisme transitions !

Le plus tôt possible

Rattaché.e à la directrice du Pavillon, vous serez responsable de la définition et de la mise en œuvre de la médiation en lien avec les partenaires du territoire. Vous participerez également avec le reste de l’équipe à la programmation et la régie du lieu.

. DESCRIPTION DU POSTE

Définir et mettre en œuvre les actions de médiation

. Concevoir des propositions d’ateliers pour les individuels, les scolaires et centres d’animation, en fonction de la programmation des expositions et des demandes à la carte : contenu pédagogique, conception des supports et des modalités pédagogiques, animation des ateliers

. Proposer, élaborer et conduire des projets pédagogiques sur une année scolaire : recherche de classes intéressées, co-conception du projet avec les enseignants et intervenants, rédaction du dossier de demande de subventions et suivi, coordination du projet, préparation et animation des activités

. Élaborer des outils pédagogiques et de médiation adaptés au territoire, aux expositions accueillies…

Assurer le suivi des actions de médiation 

. Animer, tisser et développer le réseau de partenariats : éducation nationale, DRAC, centres d’animation, réseau des acteurs de l’architecture…

. Assurer la diffusion en lien avec la responsable de la communication, des informations sur les différents supports de communication : affichage, agendas en ligne, réseaux sociaux…

. Suivre les chiffres de fréquentation, les devis et facturation, la gestion des inscriptions individuelles et des groupes, la compilation de données (chiffres, provenances, photos, descriptifs…)

. Actualiser et enrichir le fichier contacts 

Participer à la gestion générale du lieu

. Participer à la programmation, au montage/démontage des expositions au côté de l’équipe du Pavillon

. Participer à la gestion du lieu : installations des espaces pour un événement, présence pendant certains événements…

. Réaliser la revue de presse quotidienne et gérer le centre de ressources

. DESCRIPTION DU PROFIL RECHERCHE

. Niveau Master 2 dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme, de la médiation culturelle ou équivalent

. Expérience sur un poste similaire 

. Intérêt pour l’architecture, l’urbanisme, les transitions, la médiation culturelle

. Rigueur, capacité d’organisation et de coordination

. Grande autonomie

. Capacité d’inventivité, de créativité et force de proposition

. Capacité relationnelle et rédactionnelle

. Goût pour le bricolage, les activités manuelles, savoirs faire appréciés

. Capacité dans le domaine de la transmission et de la pédagogie

. Goût du contact avec les publics et de la transmission envers le jeune public plus particulièrement

. Capacité d’adaptation

. Bonne maîtrise informatique, aisance avec la suite Adobe appréciée

. Permis B

. INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES 

. CDI

. Temps plein, 35 h, disponibilité  quelques week-end et soirées

. Poste : 10 quai François-Mitterrand, Caen, prévoir déplacements dans les écoles

. Poste à pourvoir au plus tôt, courant septembre au plus tard début octobre.

. Rémunération selon expérience et convention collective de l’animation.

. Lettre de candidature précisant vos motivations + CV à envoyer avant le 23 août à l’adresse suivante : Monsieur le Président de l’association Le Pavillon, 10 quai François-Mitterrand, 14 000 Caen / Ou par mail : nathalie@lepavillon-caen.com

. INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES 

. CDI

. Temps plein, 35 h, disponibilité  quelques week-end et soirées

. Poste : 10 quai François-Mitterrand, Caen, prévoir déplacements dans les écoles

. Poste à pourvoir au plus tôt, courant septembre au plus tard début octobre.

. Rémunération selon expérience et convention collective de l’animation.

. Lettre de candidature précisant vos motivations + CV à envoyer avant le 20 août à l’adresse suivante : Monsieur le Président, Le Pavillon, 10 quai François-Mitterrand, 14 000 Caen

Ou par mail : nathalie@lepavillon-caen.com

Crédit illustration : Hélène Balcer, 2019

FIBRA, Bâtir en fibres végétales

Du 14 octobre 2020 au 17 janvier 2021

Une exposition co-produite par le Pavillon de l’Arsenal et amàco

Murs en béton de chanvre ou en bottes de paille porteuses, charpentes en bambou, couvertures et bardages en roseaux, isolants en paille, chanvre ou herbes marines, tuiles de palmier, garde-corps en osier…, l’exposition Fibra Architectures rassemble plus de 50 constructions réalisées avec des matériaux en fibres végétales dans le monde entier.

Face à l’épuisement des ressources, cette manifestation explore les potentiels des plantes à croissance rapide et leur usage pour les architectures et la ville de demain. Elle s’inscrit dans la continuité des expositions, recherches et expérimentations initiées par le Pavillon de l’Arsenal depuis 2014 sur le réemploi des matériaux et la construction en terre crue ou en pierre des carrières franciliennes.
Les bâtiments présentés révèlent une modernité frugale associant valorisation de ressources et savoir-faire locaux, mesures bioclimatiques et design contemporain. Ils ont été sélectionnés dans le cadre du FIBRA Award, premier prix mondial des architectures contemporaines en fibres végétales, initié et porté par amàco et Dominique Gauzin-Müller. Chacun de ces 50 projets témoigne de l’ingéniosité de ses architectes et ingénieurs, de la volonté de son maître d’ouvrage et des compétences des artisans et entrepreneurs, œuvrant ensemble pour une architecture économe en énergie et en matériaux.
L’exposition dévoile ces matériaux en fibres dotés de formidables capacités structurelles et de hautes performances thermiques et hygrométriques au travers de tables sur la transformation des matières brutes, de photographies, de prototypes à l’échelle 1 et de vidéos de chantier. Le visiteur peut ainsi plonger au cœur de ces matières végétales tout en admirant la créativité des réalisations présentées.
En 2015, lors de la COP21, les états se sont engagés à endiguer les dérèglements climatiques. Le respect de ces engagements appelle une forte réduction de l’empreinte environnementale des bâtiments existants et futurs. Développer de nouvelles écritures architecturales valorisant les matériaux biosourcés, grâce à des techniques artisanales et des processus industriels innovants, est une piste prometteuse.

Crédit photo : Dominique Gauzin-Müller