Le Pavillon | Actualité du Pavillon de Normandie-Caen
Retrouvez ici tout les évenements, ateliers, conférences, expositions ou autres qui se déroulent en ce moment ou qui sont à venir au Pavillon de Normandie-Caen. La page propose une vignette par évènement dans laquelle figure la date, le type d'évènement et une brève description.
22949
page,page-id-22949,page-template,page-template-blog-masonry-full-width-actu,page-template-blog-masonry-full-width-actu-php,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-1.7,vertical_menu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive
 

Actu

Simone et Lucien Kroll. Tout est paysage, une architecture habitée

Du 06 mars au 12 juillet 2020

-> Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour une découverte virtuelle de l’exposition

Une exposition de la Cité de l’architecture & du patrimoine

Dès les années 1960, l’architecte belge Lucien Kroll et son épouse Simone potière et jardinière, dessinent les contours d’une autre architecture donnant aux habitants le pouvoir d’imaginer, de décider et de construire collectivement.

Un adversaire résolu de la ville fonctionnaliste
Lucien Kroll se bat toujours sur les deux fronts : des idées et des faits, de la théorie et de la pratique, du fond et de la forme. Il oppose la retenue au gaspillage, l’humanité à l’égocentrisme. Chaque texte de Lucien Kroll met à nu les mécanismes économiques et industriels qui s’emploient à détruire ce qu’il appelle “vicinitude”, cette proximité douce entre les maisons, les quartiers, qui suscite les solidarités et rend les rapports humains plus bienveillants. Il explore et explique des démarches alternatives, positives et inclusives, qui s’appuient sur l’écologie, la complexité, la participation et l’incrémentalisme, méthode savante que lui définit simplement : « science de la débrouillardise : on apprend à marcher en marchant ». Chaque projet révèle son engagement. Loin d’être un utopiste, Lucien Kroll s’y affronte au réel. Son propos est le tissu des villes, lieux et trames où les hommes vivent, se côtoient, se parlent, pleurent, rient, s’entraident, s’aiment. Il refaçonne cette matière, appelé souvent sur le lieu des pires dérives de la modernité, comme ces grands ensembles ruines qu’il refuse de démolir et préfère réparer, inversant le système pour écouter leurs habitants plutôt que la technocratie qui les a conçus et n’a pas su les rendre vivables. Lucien Kroll n’en fait pas un patrimoine moderne mais les traite – enfin comme un véritable habitat populaire que l’on peut élargir ou rehausser, creuser d’une terrasse ou recouvrir d’un toit. Barres, tours et quartiers redeviennent maniables et hospitaliers.

Un maitre du plan
Et c’est là précisément que se révèlent son savoir-faire, son imagination et sa liberté. Ses croquis, vues générales ou détails constructifs, sont d’une précision, d’une justesse, d’une exactitude confondante. Ils sont simples, clairs, modestes, efficaces et toujours très beaux. Les plans révèlent la délicatesse et la minutie dans l’organisation des masses, la subtilité des espaces, la liaison délicate des matériaux. Il faut regarder ces plans, ces vues cavalières où figurent déjà des êtres humains en train d’habiter, il faut regarder comment le chantier transforme ces dessins en architecture pour juger sur le fond l’intelligence et la subtilité de l’architecture de Lucien Kroll.

Entrée libre, du mercredi au dimanche, de 13h à 19h

Crédit photo : 1998 Dordrecht  ZV-werf-050627-0032 © LK

Fermeture du Pavillon

Jusqu'à nouvel ordre

Le Pavillon est fermé jusqu’à nouvel ordre conformément aux mesures de précaution visant à freiner la propagation du virus.

Vous pouvez nous joindre par mail à contact@lepavillon-caen.com si besoin.

Prenons soin les uns des autres et #restecheztoi…

Activités pour tous, en attendant…

Avril 2020

L’équipe du Pavillon se mobilise pour vous proposer des jeux et autres activités autour de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage bien sûr !!!

MOTS MELES ARCHI’ pour les archi’ en herbe -> le lien : Mots mêlés archi’

D’autres partenaires proposent également des activités…

ARCHI’LECTURE
Vidéo proposée par Chic, de l’archi autour de l’histoire « CHROMAPOLIS, la ville de toutes les couleurs » de Mai-Li Bernard (Maison Georges, Magazine Graou n°13, 21 août 2019). >>> Cliquez ici !

MA MAISON EN PAPIER
Parmi les ouvrages jeunesse disponibles habituellement au Pavillon, ARCHICUBE est un petit cahier d’activités à la découverte de l’architecture et du métier d’architecte. L’éditeur du livre, ACTES SUD junior propose une activité en ligne à télécharger ! À vos crayons, ciseaux et bâtons de colle ! >>> Cliquez ici !

IMMEUBLES ET MAISONS À DÉCORER
Chaque jour, le Magazine Georges poste sur sa page Facebook un atelier pour les enfants. Celui-ci propose des façades d’immeubles et de maisons à décorer. Amusez-vous bien ! >>> Cliquez ici !

 

Des sacrées églises, vers une réhabilitation des églises

Reportée en septembre !

Une exposition du CAUE du Calvados

Avec son appel à idées Des sacrées églises, le CAUE du Calvados a proposé un défi : réinventer l’architecture d’une église pour y envisager de nouveaux usages. Découvrez les propositions originales et inspirantes des participants.

L’appel à idées Des sacrées églises, vers une réutilisation des églises invitait les candidats à répondre à la question du devenir des églises en proposant de repenser des programmes peu communs dans ces bâtiments à l’architecture atypique. Car des reconversions de patrimoine religieux et à fortiori d’églises, il y en a peu et la plupart des exemples, réutilisations bien souvent inattendues, se trouvent à l’étranger. Cet appel à idées a pour but d’élargir notre vision sur la possibilité d’une seconde vie pour ces bâtiments, lorsque leur usage premier, par son absence, ne justifie plus d’investissement financier de la commune. Occupant une place primordiale dans le bourg, ce bâtiment fait preuve d’un potentiel urbain et se positionne comme une vraie centralité dans chaque commune. Enjeux à la fois financier et technique aujourd’hui avec le regroupement de communes, les questions se posent alors : coût de l’entretien, usage du bâtiment, pertinence de la reconversion… Trois sites étaient proposés aux candidats avec trois propositions de reconversions différentes : usages partagés, pôle de santé et programme touristique.

Le CAUE du Calvados lançait cette année son troisième appel à idées, ouvert à un large panel de candidats, étudiants en architecture, architectes, urbanistes, paysagistes, ingénieurs, thermiciens, aménageurs, constructeurs, architectes d’intérieur, designers… Celui-ci s’inscrit dans Les Défis du CAUE 14, label créé par le CAUE du Calvados depuis plusieurs années, avec pour objectif de mettre au défi les participants sur des thématiques propres à la conception du cadre de vie (architecture, urbanisme, paysage).

Du mercredi au dimanche, 13h-19h, entrée libre

2100 Odyssée de l’estuaire

Du 11 mai à fin août 2020

Une exposition du Conservatoire du Littoral, conçue par le CPIE Vallée de l’Orne dans cadre programme adapto

Le projet « adapto » initié par le Conservatoire du Littoral bénéficie du concours financier de l’UE via le programme LIFE. L’objectif est d’explorer et de tester sur 10 sites pilotes expérimentaux, dont l’estuaire de l’Orne, des solutions de gestion souple du trait de côte dans un contexte de changement climatique.
Le CPIE Vallée de l’Orne accompagne la démarche « adapto » sur le volet sensibilisation des publics. Cette exposition a pour objectif de sensibiliser les riverains, habitants sur les effets du changement climatique sur le secteur élargi de l’estuaire de l’Orne (de Caen à l’embouchure). Différents sites de la basse vallée de l’Orne sont ainsi mis en valeur évidence permettant, au-delà de la mise en scène parodique, d’aborder une série de problématiques liées au changement climatique : hausse du niveau marin, changements de faune, évolution de pratiques touristiques, réalignement stratégique…
Graphiquement l’exposition revisite d’autres codes dans un esprit tout aussi décalé et surprenant. L’idée est de relater des saynètes inventées, relatées par une presse imaginaire paraissant à la fin du 21ème siècle. Le principe du code visuel et narratif de la presse people permet d’accrocher le visiteur par un biais intrigant et offre une liberté graphique très importante.